2.2.1 Vue d’ensemble des claviers

Nous allons examiner ici les problèmes qui peuvent survenir en matière de notation pour la plupart des instrument à cordes multiples.


Généralités sur les instruments à clavier

La notation pour instrument à clavier est en règle générale présentée sous la forme d’un système pour piano, autrement dit deux portées normales ou plus réunies par une accolade. Cette notation sert également à la harpe ou à d’autres instruments à clés. L’organiste, quant à lui, lira une partition composée de deux portées au sein d’un système pianistique auquel vient s’adjoindre une portée normale pour le pédalier.

Les portées sont largement autonomes, mais il arrive que des voix passent de l’une à l’autre. Le contexte PianoStaff est précisément conçu pour gérer la notation spécifique au piano et autres instruments à clavier, notamment ces croisements.

Certaines particularités de la notation pour claviers sont abordées dans d’autres chapitres :

Voir aussi

Manuel d’initiation : Exemple concret, Autres utilisations des retouches.

Manuel de notation : Regroupement de portées, Noms d’instrument, Résolution des collisions, Saisie de musique en parallèle, Doigtés, Liste des signes d’articulation, Quadrillage temporel, Liaisons de prolongation, Arpèges, Répétitions en trémolo.

Morceaux choisis : Claviers.

Référence des propriétés internes : PianoStaff.


Changement de portée manuel

Il est possible de passer d’une portée à l’autre de façon manuelle, au moyen de la commande

\change Staff = nomDeLaPortee

La valeur nomDeLaPortee est le nom de la portée sur laquelle va se déplacer la voix courante. Pour des raisons pratiques, on nomme la portée supérieure "haut" et la portée inférieure "bas", donc nomDeLaPortee désigne habituellement "haut", "bas", "MD" ou "MG".

Dans tous les cas, le contexte de portée ainsi utilisé doit exister au préalable. Le cas échéant, vous devrez « garder actives » certaines portées – voir Conservation d’un contexte à ce propos.

Pour ligaturer automatiquement des notes entre deux portées, procédez ainsi :

\new PianoStaff <<
  \new Staff = "up" {
    <e' c'>8
    \change Staff = "down"
    g8 fis g
    \change Staff = "up"
    <g'' c''>8
    \change Staff = "down"
    e8 dis e
    \change Staff = "up"
  }
  \new Staff = "down" {
    \clef bass
    % keep staff alive
    s1
  }
>>

[image of music]

Si les ligatures demandaient à être retouchées, commencez par modifier la direction des hampes. L’emplacement des ligatures sera alors calculé à partir du centre de la portée la plus proche – voir Correction des collisions d'objets pour un exemple de retouche sur des ligatures.

Une voix qui change de portée peut entraîner des collisions :

\new PianoStaff <<
  \new Staff = "up" {
    \voiceOne
    % Make space for fingering in the cross-staff voice
    \once\override DynamicLineSpanner #'staff-padding = #3.4
    e''2\p\< d''\>
    c1\!
  }
  \new Staff = "down" <<
    {
      \clef bass
      s4. e,8\rest g,2\rest
      c1
    } \\ {
      c8\( g c'
      \change Staff = "up"
      e' g' b'-3 a' g'\)
      f'1
    }
  >>
>>

[image of music]

Hampes et liaisons viennent en surimpression sur la ligne des nuances parce que la résolution automatique des collisions est inactivée pour ce qui relie les notes de différentes portées ainsi que pour les hampes ou extenseurs affectés à des notes incluses dans un changement de portée. Lorsque des collisions surviennent en pareil cas, il vous faudra les résoudre, en suivant les directives du chapitre Correction des collisions d'objets.

Voir aussi

Manuel d’initiation : Correction des collisions d'objets.

Manuel de notation : Hampes, Barres de ligature automatiques, Conservation d’un contexte.

Morceaux choisis : Claviers.

Référence des propriétés internes : Beam, ContextChange.

Problèmes connus et avertissements

Dans la mesure où l’évitement de collision des ligatures ne fonctionne pas lorsqu’une ligature automatique prend fin juste avant un changement de portée, utilisez alors une ligature manuelle.


Changement de portée automatique

Les voix peuvent passer automatiquement d’une portée à l’autre, au moyen de la syntaxe suivante :

\autochange …musique

Deux portées seront alors créées au sein du contexte PianoStaff, nommées respectivement "up" et "down". La portée du bas sera par défaut en clef de fa. La commande \autochange bascule les notes d’une portée à l’autre en fonction de leur hauteur (le do du milieu servant de pivot), et place les silences en fonction des notes qui les suivront. Ainsi :

\new PianoStaff {
  \autochange {
    g4 a b c'
    d'4 r a g
  }
}

[image of music]

Une section en mode \relative se situant en dehors de la commande \autochange n’aura pas d’effet sur les hauteurs de l’expression musique. Il est donc préférable d’introduire la directive \relative après \autochange.

Lorsque des contrôles particuliers doivent s’appliquer aux portées, mieux vaut les nommer explicitement – attention : sous peine d’effet indésirable quant au résultat, la portée supérieure doit s’appeler "up" et l’inférieure "down" ; ceci est à notre connaissance le seul cas où ces noms de variable sont figés. Cette procédure sert, entre autres, à indiquer l’armure sur la portée inférieure :

\new PianoStaff <<
  \new Staff = "up" {
    \new Voice = "melodieUn" {
      \key g \major
      \autochange \relative c' {
        g8 b a c b d c e
        d8 r fis, g a2
      }
    }
  }
  \new Staff = "down" {
    \key g \major
    \clef bass
  }
>>

[image of music]

Voir aussi

Manuel de notation : Changement de portée manuel.

Morceaux choisis : Claviers.

Référence des propriétés internes : AutoChangeMusic.

Problèmes connus et avertissements

Les changements de portée automatiques n’interviennent pas toujours à l’endroit le plus opportun. Pour un résultat de meilleure qualité, il vaut mieux indiquer soi-même ces changements.

Un accord ne peut se répartir sur plusieurs portées ; sa portée d’affectation sera déterminée par la première hauteur mentionnée dans la construction de cet accord.

\autochange ne peut intervenir à l’intérieur d’une commande \times.


Lignes de changement de portée

Lorsqu’une voix change de portée, il est possible d’imprimer automatiquement une ligne reliant les notes, en faisant appel à la commande \showStaffSwitch :

\new PianoStaff <<
  \new Staff = "one" {
    \showStaffSwitch
    c1
    \change Staff = "two"
    b2 a
  }
  \new Staff = "two" {
    \clef bass
    s1*2
  }
>>

[image of music]

Commandes prédéfinies

\showStaffSwitch, \hideStaffSwitch.

Voir aussi

Morceaux choisis : Claviers.

Référence des propriétés internes : Note_head_line_engraver, VoiceFollower.


Hampes et changements de portée

Pour écrire des accords qui enjambent deux portées, on allonge, à l’aide du Span_stem_engraver, la hampe de l’accord de l’une des deux portées de façon à ce qu’elle rejoigne celle de l’autre portée. La gestion des ligatures automatiques requiert alors une attention particulière ; en effet, une seule portée devrait alors comporter des ligatures.

\layout {
  \context {
    \PianoStaff
    \consists #Span_stem_engraver
  }
}

{
  \new PianoStaff <<
    \new Staff {
      <b d'>4 r d'16\> e'8. g8 r\!
      e'8 f' g'4 e'2
    }
    \new Staff {
      \clef bass
      \voiceOne
      \autoBeamOff
      \crossStaff { <e g>4 e, g16 a8. c8} d
      \autoBeamOn
      g8 f g4 c2
    }
  >>
}

[image of music]

Il n’est pas possible à l’heure actuelle, en raison de la manière dont il a été implémenté, de spécifier ce graveur en le mettant entre guillements ; il faut le mentionner en faisant précéder son nom d’un symbole hash (un #).

Morceaux choisis

Indication d’un accord à cheval sur deux portées par un crochet d’arpège

Un crochet d’arpège peut indiquer que des notes réparties sur deux portées différentes doivent être jouées par la même main. Le contexte PianoStaff doit accepter des arpèges « distribués », et les indications d’arpège du contexte PianoStaff adopter une allure de crochet.

(Debussy, Les collines d’Anacapri, mesure 65)

\new PianoStaff <<
  \set PianoStaff.connectArpeggios = ##t
  \override PianoStaff.Arpeggio #'stencil = #ly:arpeggio::brew-chord-bracket
  \new Staff {
    \relative c' {
      \key b \major
      \time 6/8
      b8-.(\arpeggio fis'-.\> cis-. e-. gis-. b-.)\!\fermata^\laissezVibrer
      \bar "||"
    }
  }
  \new Staff {
    \relative c' {
      \clef bass
      \key b \major
      <<
        {
          <a e cis>2.\arpeggio
        }
        \\
        {
          <a, e a,>2.
        }
      >>
    }
  }
>>

[image of music]

Voir aussi

Morceaux choisis : Claviers.

Référence des propriétés internes : Stem.


Autres langues : English, deutsch, español, italiano, 日本語.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel de notation