2.9.4 Typographie de notation kiévienne


Contextes de notation kiévienne

Tout comme pour les notations grégorienne et mensurale, les contextes prédéfinis KievanVoice et KievanStaff permettent de générer une partition en notation carrée. Ces contextes initialisent les propriétés de tous les autres contextes et objets graphiques à des valeurs adéquates, de telle sorte que vous pouvez tout de suite vous lancer dans la saisie de votre chant, comme ci-dessous :

\score {
  <<
    \new KievanVoice = "melody" \transpose c c' {
      \cadenzaOn
	c4 c c c c2 b,\longa
	\bar "kievan"
    }
    \new Lyrics \lyricsto "melody" {
      Го -- спо -- ди по -- ми -- луй.
    }
  >>
}

[image of music]

Voir aussi

Glossaire musicologique : notation kiévienne.

Problèmes connus et avertissements

LilyPond prend en charge la notation kiévienne du style synodal, correspondant au corpus du Saint Synode russe des années 1910, récemment réédité par les éditions du patriarcat de Moscou. LilyPond ne prend pas en charge les formes plus anciennes et moins répandues de notation kiévienne que l’on trouvait en Galicie pour noter le plain-chant ruthène.


Clefs kiéviennes

La notation kiévienne n’utilise qu’une seule clef – la clef « Tse-fa-ut » – qui indique la position du do :

  \clef "kievan-do"
  \override NoteHead #'style = #'kievan
  c

[image of music]

Voir aussi

Glossaire musicologique : notation kiévienne, clef.

Manuel de notation : Clefs.


Têtes de note kiéviennes

La notation kiévienne requiert l’utilisation du style de tête de note approprié. Vous devrez affecter kievan à la propriété style de l’objet NoteHead.

En notation kiévienne, la note finale d’une pièce apparaît souvent sous la forme d’une \longa. L’indication d’un récitatif – plusieurs syllabes sont chantées sur une même hauteur – s’effectue à l’aide d’une \breve. Voici ce à quoi ressemblent les différentes notes kiéviennes :

\autoBeamOff
\cadenzaOn
\override NoteHead #'style = #'kievan
b'1 b'2 b'4 b'8 b'\breve b'\longa

[image of music]

Voir aussi

Glossaire musicologique : notation kiévienne, tête de note.

Manuel de notation : Styles de tête de note.

Problèmes connus et avertissements

LilyPond détermine automatiquement l’orientation des hampes. Il est cependant d’usage, en notation carrée, que les hampes des différentes notes d’un même mélisme aillent toutes dans le même sens ; il faudra donc en pareil cas définir manuellement la propriété direction de l’objet Stem.


Altérations kiéviennes

Le style d’altération propre à la notation kiévienne est accessible au travers de la propriété glyph-name-alist de l’objet Accidental. Le style kievan dispose d’un dièse et d’un bémol, tous deux différents du style par défaut ; il n’y a pas de bécarre en notation kiévienne. Bien que le dièse soit pas utilisé en notation synodale, on peut le trouver dans certains manuscrits plus anciens.

\clef "kievan-do"
\override NoteHead #'style = #'kievan
\override Accidental #'glyph-name-alist =
 #alteration-kievan-glyph-name-alist
bes' dis,

[image of music]

Voir aussi

Glossaire musicologique : notation kiévienne, altération.

Manuel de notation : Altérations, Altérations accidentelles automatiques, La fonte Feta


Barre de mesure kiévienne

Les pièces en notation kiévienne sont habituellement terminées par une décoration qui fait office de barre finale. Elle s’obtient à l’aide d’un \bar "kievan".

  \clef "kievan-do"
  \override NoteHead #'style = #'kievan
  c \bar "kievan"

[image of music]

Voir aussi

Barres de mesure, La fonte Feta


Autres langues : English, deutsch, español, italiano, 日本語.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel de notation