1.8.1 Ajout de texte

Cette partie constitue une introduction aux différentes manières d’ajouter du texte à une partition.

Note : Pour écrire des accents et autres caractères spéciaux, il suffit de les insérer directement dans votre fichier LilyPond. Ce fichier devra être sauvegardé avec l’encodage UTF-8. Pour plus d’informations, voir Codage du texte.


Commentaires textuels

Vous pouvez ajouter à une partition des indications sous forme textuelle, comme dans l’exemple suivant. Ces indications se placeront manuellement au-dessus ou au-dessous de la portée selon la syntaxe utilisée – cf. Direction et positionnement.

a8^"pizz." g f e a4-"scherz." f

[image of music]

Cette syntaxe est en fait un raccourci. Des constructions plus élaborées d’annotation peuvent être obtenues en ayant recours à un bloc \markup et selon les préceptes énoncés dans Mise en forme du texte.

a8^\markup { \italic pizz. } g f e
a4_\markup { \tiny scherz. \bold molto } f

[image of music]

Par défaut, ces indications n’affectent en rien l’espacement des notes. Leur longueur peut néanmoins être prise en considération : dans l’exemple qui suit, le premier commentaire n’influe pas sur l’espacement, à l’inverse du second.

a8^"pizz." g f e
\textLengthOn
a4_"scherzando" f

[image of music]

En plus d’indications textuelles, les notes peuvent se voir attacher des articulations, comme indiqué au chapitre Articulations et ornements.

Pour de plus amples détails sur la manière de combiner indications textuelles et articulations, reportez-vous au chapitre Positionnement des objets.

Commandes prédéfinies

\textLengthOn, \textLengthOff.

Voir aussi

Manuel d’initiation : Positionnement des objets.

Manuel de notation : Mise en forme du texte, Direction et positionnement, Articulations et ornements.

Morceaux choisis : Texte.

Référence des propriétés internes : TextScript.

Problèmes connus et avertissements

S’assurer que tous les éléments textuels et les paroles respectent les marges du document requiert des calculs relativement lourds ; vous pouvez toutefois vous en affranchir en ajoutant

\override Score.PaperColumn #'keep-inside-line = ##f

Indication textuelle avec extension

Certaines indications d’interprétation comme rallentando, accelerando ou trilles, s’inscrivent textuellement et se prolongent sur plusieurs notes à l’aide d’une ligne pleine, pointillée ou ondulée. Ces objets, que l’on appelle « extenseurs », se dessinent entre deux notes à l’aide de la syntaxe suivante :

\override TextSpanner #'(bound-details left text) = "rit."
b1\startTextSpan
e,\stopTextSpan

[image of music]

Le texte à imprimer est spécifié en tant que propriété de l’objet TextSpanner. Il apparaîtra par défaut en italique ; cependant, rien ne s’oppose à un autre graphisme dès lors que vous faites appel à un bloc \markup – voir Mise en forme du texte.

\override TextSpanner #'(bound-details left text) =
  \markup { \upright "rit." }
b1\startTextSpan c
e,\stopTextSpan

[image of music]

Le style de ligne se définit lui aussi comme une propriété de l’objet. Les détails concernant la syntaxe à utiliser sont expliqués au chapitre Styles de ligne.

Commandes prédéfinies

\textSpannerUp, \textSpannerDown, \textSpannerNeutral.

Morceaux choisis

Extensions de nuance postfix

Les lignes d’extension des commandes \cresc, \dim et \decresc peuvent désormais être personnalisées facilement sous forme d’opérateurs postfix. Soufflets et (de)crescendos peuvent cohabiter. \< et \> produiront par défaut des soufflets, alors que \cresc etc. produiront une indication textuelle avec extension.

% Some sample text dynamic spanners, to be used as postfix operators
crpoco =
#(make-music 'CrescendoEvent
             'span-direction START
             'span-type 'text
             'span-text "cresc. poco a poco")

\relative c' {
  c4\cresc d4 e4 f4 |
  g4 a4\! b4\crpoco c4 |
  c4 d4 e4 f4 |
  g4 a4\! b4\< c4 |
  g4\dim a4 b4\decresc c4\!
}

[image of music]

Personnalisation des extenseurs de nuance postfix

Il s’agit de fonctions postfix pour personnaliser l’extension des crescendos textuels. L’extension devrait débuter sur la première note de la mesure. Il faut utiliser -\mycresc – comme une articulation – sous peine que le départ de l’extension n’apparaisse qu’à la note suivante.

% Two functions for (de)crescendo spanners where you can explicitly give the
% spanner text.
mycresc =
#(define-music-function (parser location mymarkup) (markup?)
   (make-music 'CrescendoEvent
               'span-direction START
               'span-type 'text
               'span-text mymarkup))
mydecresc =
#(define-music-function (parser location mymarkup) (markup?)
   (make-music 'DecrescendoEvent
               'span-direction START
               'span-type 'text
               'span-text mymarkup))

\relative c' {
  c4-\mycresc "custom cresc" c4 c4 c4 |
  c4 c4 c4 c4 |
  c4-\mydecresc "custom decresc" c4 c4 c4 |
  c4 c4\! c4 c4
}

[image of music]

Voir aussi

Manuel de notation : Styles de ligne, Nuances, Mise en forme du texte.

Morceaux choisis : Texte, Signes d’interprétation.

Référence des propriétés internes : TextSpanner.

Problèmes connus et avertissements

LilyPond ne peut traiter qu’un seul extenseur à la fois par voix.


Indications textuelles

La commande \mark est tout d’abord conçue pour les Indications de repère.

c4
\mark "Allegro"
c c c

[image of music]

Cette syntaxe rend possible l’adjonction de n’importe quel texte à une barre de mesure. Ce texte peut être mis en forme de différentes manières dès lors qu’est utilisé un bloc \markup, comme indiqué au chapitre Mise en forme du texte.

<c e>1
\mark \markup { \italic { colla parte } }
<d f>2 <e g>
<c f aes>1

[image of music]

Elle peut aussi servir à insérer des signes de coda ou de segno, ou bien un point d’orgue, au-dessus d’une barre de mesure. Couplez-la alors à la commande \markup pour avoir accès au symbole approprié, selon les indications contenues au chapitre Notation musicale dans du texte formaté.

<bes f>2 <aes d>
\mark \markup { \musicglyph #"scripts.ufermata" }
<e g>1

[image of music]

Le résultat de \mark n’apparaîtra que sur la portée supérieure d’un système. Si vous introduisez la commande \mark au moment d’une barre de mesure, la marque se placera au-dessus de la barre. Si vous y faites appel au milieu d’une mesure, cette marque sera positionnée entre les notes. Si elle intervient en début de ligne, elle sera placée juste avant la première note de cette portée. Enfin, une marque qui tomberait sur un saut de ligne sera imprimée au début de la ligne suivante.

\mark "Allegro"
c1 c
\mark "assai" \break
c  c

[image of music]

Morceaux choisis

Indication textuelle en fin de ligne

Les indications textuelles peuvent être imprimées à la fin d’une ligne plutôt qu’en tête de la suivante. L’alignement sur la barre de mesure devra alors s’effectuer par l’extrémité droite de l’indication.

\relative c'' {
  g2 c
  d,2 a'
  \once \override Score.RehearsalMark #'break-visibility = #end-of-line-visible
  \once \override Score.RehearsalMark #'self-alignment-X = #RIGHT
  \mark "D.C. al Fine"
  \break
  g2 b,
  c1 \bar "||"
}

[image of music]

Alignement des indications par rapport à divers objets de notation

Les indications textuelles peuvent s’aligner par rapport à d’autres objets que des barres de mesure, tels que ambitus, breathing-sign, clef, custos, staff-bar, left-edge, key-cancellation, key-signature ou time-signature.

Par défaut, les indications textuelles sont alignées sur le milieu des objets de notation. Bien entendu, vous pouvez modifier les propriétés des objets en question pour obtenir un autre résultat comme l’illustre la deuxième ligne de l’exemple. Dans le cas de portées multiples, ces réglages doivent être faits pour chacune d’entre elles.

\relative c' {
  e1

  % the RehearsalMark will be centered above the Clef
  \override Score.RehearsalMark #'break-align-symbols = #'(clef)
  \key a \major
  \clef treble
  \mark \markup { \char ##x2193 }
  e1

  % the RehearsalMark will be centered above the TimeSignature
  \override Score.RehearsalMark #'break-align-symbols = #'(time-signature)
  \key a \major
  \clef treble
  \time 3/4
  \mark \markup { \char ##x2193 }
  e2.

  % the RehearsalMark will be centered above the KeySignature
  \override Score.RehearsalMark #'break-align-symbols = #'(key-signature)
  \key a \major
  \clef treble
  \time 4/4
  \mark \markup { \char ##x2193 }
  e1

  \break
  e1

  % the RehearsalMark will be aligned with the left edge of the KeySignature
  \once \override Score.KeySignature #'break-align-anchor-alignment = #LEFT
  \mark \markup { \char ##x2193 }
  \key a \major
  e1

  % the RehearsalMark will be aligned with the right edge of the KeySignature
  \once \override Score.KeySignature #'break-align-anchor-alignment = #RIGHT
  \key a \major
  \mark \markup { \char ##x2193 }
  e1

  % the RehearsalMark will be aligned with the left edge of the KeySignature
  % and then shifted right by one unit.
  \once \override Score.KeySignature #'break-align-anchor = #1
  \key a \major
  \mark \markup { \char ##x2193 }
  e1
}

[image of music]

Impression des indications sur toutes les portées d’un système

Bien que ces indications textuelles ne soient habituellement imprimées qu’au niveau de la portée supérieure d’un système, leur affectation peut être répecutée à chacune des portées.

\score {
  <<
    \new Staff { c''1 \mark "molto" c'' }
    \new Staff { c'1 \mark "molto" c' }
  >>
  \layout {
    \context {
      \Score
      \remove "Mark_engraver"
      \remove "Staff_collecting_engraver"
    }
    \context {
      \Staff
      \consists "Mark_engraver"
      \consists "Staff_collecting_engraver"
    }
  }
}

[image of music]

Voir aussi

Manuel de notation : Indications de repère, Mise en forme du texte, Notation musicale dans du texte formaté, La fonte Feta.

Morceaux choisis: Texte.

Référence des propriétés internes : MarkEvent, Mark_engraver, RehearsalMark.


Texte indépendant

Un bloc \markup peut exister en lui-même, indépendamment de tout bloc \score, et venir en préambule par exemple – voir le chapitre Structure de fichier à ce propos.

\markup {
  Tomorrow, and tomorrow, and tomorrow...
}

[image of music]

De cette manière, vous pouvez insérer du texte en dehors de la musique. Ceci devient particulièrement utile lorsque le fichier source contient plusieurs morceaux. Pour plus d’informations à ce propos, reportez-vous au chapitre Plusieurs partitions dans un même ouvrage.

\score {
  c'1
}
\markup {
  Tomorrow, and tomorrow, and tomorrow...
}
\score {
  c'1
}

[image of music]

Les blocs de textes peuvent s’étendre sur plusieurs pages, ce qui permet de générer des ouvrages complets uniquement grâce à LilyPond. Cette fonctionnalité, ainsi que la syntaxe appropriée, est abordée plus en détail au chapitre Texte avec sauts de page.

Commandes prédéfinies

\markup, \markuplist.

Morceaux choisis

Bloc de texte indépendant sur deux colonnes

L’utilisation de la commande \markup permet de distribuer un bloc de texte indépendant sur plusieurs colonnes.

\markup {
  \fill-line {
    \hspace #1
    \column {
      \line { O sacrum convivium }
      \line { in quo Christus sumitur, }
      \line { recolitur memoria passionis ejus, }
      \line { mens impletur gratia, }
      \line { futurae gloriae nobis pignus datur. }
      \line { Amen. }
    }
    \hspace #2
    \column {
      \line { \italic { O sacred feast } }
      \line { \italic { in which Christ is received, } }
      \line { \italic { the memory of His Passion is renewed, } }
      \line { \italic { the mind is filled with grace, } }
      \line { \italic { and a pledge of future glory is given to us. } }
      \line { \italic { Amen. } }
    }
    \hspace #1
  }
}

[image of music]

Voir aussi

Manuel de notation : Mise en forme du texte, Structure de fichier, Plusieurs partitions dans un même ouvrage, Texte avec sauts de page.

Morceaux choisis : Texte.

Référence des propriétés internes : TextScript.


Autres langues : English, deutsch, español, italiano, 日本語.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel de notation