1.1.1 Saisie de la musique

Pour créer une partition avec LilyPond, on écrit un fichier texte, appelé fichier source, qui décrit la notation musicale. La compilation de ce fichier source par LilyPond produit un fichier graphique imprimable, et si on le désire un fichier MIDI qui peut être joué par un séquenceur.

Voici un premier exemple simple de fichier source LilyPond.

\version "2.17.97"
{
  c' e' g' e'
}

La compilation de ce fichier donnera quelque chose de sembable à l’image ci-dessous.

[image of music]

Il est aussi possible d’utiliser les noms de notes français « do re mi fa sol la si », en insérant au début du fichier la ligne \include "italiano.ly".

Note : Tout extrait de code LilyPond doit être entouré d’une { paire d’accolades }. De plus, pour éviter toute ambiguïté, il est préférable d’entourer les accolades par des espaces ou retours à la ligne. Bien que certains exemples de ce manuel ne comportent pas d’accolades, ne les oubliez pas dans vos partitions ! Pour plus d’informations sur l’affichage des exemples de cette documentation, consultez Bien lire le manuel.

De plus, LilyPond est sensible à la casse : le code ‘{ c d e }’ est valide, alors que ‘{ C D E }’ produira un message d’erreur.



Production de la partition

Dans cette section nous expliquerons quelles commandes exécuter et comment voir ou imprimer le résultat produit par LilyPond.

Notez qu’il existe plusieurs éditeurs de texte disponibles avec un bon support de LilyPond ; consultez Facilités d'édition.

Note : Le premier démarrage de LilyPond peut prendre une minute ou deux, afin de générer la liste des polices du système. LilyPond démarre en principe plus rapidement lors des exécutions suivantes.


Autres langues : English, česky, deutsch, español, magyar, italiano, 日本語, nederlands.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel d’initiation v2.17.97 (branche de développement).