3.1.4 Non-imbrication des crochets et liaisons

Nous avons déjà rencontré plusieurs types de crochets au fil de nos fichiers LilyPond. Ils obéissent à des règles différentes qui peuvent paraître déroutantes de prime abord. Avant d’examiner ces règles, voici une liste des différents types de crochet :

Type de crochetFonction
{ … }Délimite un segment de musique séquentielle
< … >Délimite les notes d’un accord
<< … >>Délimite des sections simultanées
( … )Marque le début et la fin d’une liaison
\( … \)Marque le début et la fin d’une liaison de phrasé
[ … ]Marque le début et la fin d’une ligature manuelle

D’autres constructions permettent d’obtenir des lignes regroupant ou en travers des notes : les liaisons de prolongation indiquées par un tilde (~), les marques de nolet avec \times x/y { … }, ou encore les notes d’ornement avec \grace{ … }.

En dehors de LilyPond, l’imbrication correcte de différents types de crochets exige un strict respect des conventions, telles que << [ { ( … ) } ] >>, où les marques de fermeture interviennent obligatoirement dans l’ordre exactement inverse à celles d’ouverture. Ceci doit être rigoureusement respecté pour les trois types de crochets utilisés pour délimiter comme l’indique le tableau ci-dessus. Une telle rigueur dans l’imbrication n’est pas requise pour les types de crochets dont la fonction est de marquer, selon le tableau ci-dessus, lorsqu’il sont utilisés en combinaison avec des liaisons de prolongation ou des nolets. En effet, il ne s’agit pas de crochets ayant pour fonction de borner quelque chose ; ils agissent plutôt comme marquant le début de quelque chose et sa fin.

Ainsi, et bien que ce ne soit pas très musical, une liaison de phrasé peut débuter avant l’insertion d’une ligature manuelle et s’arrêter avant la fin de la ligature :

g8\( a b[ c b\) a] g4

[image of music]

De manière générale, différents types de crochets, notamment s’ils indiquent des nolets, liaisons de prolongation ou notes d’ornement, peuvent se mélanger entre eux. L’exemple suivant montre une ligature qui se prolonge sur un triolet (ligne 1), puis une liaison qui se prolonge sur un triolet (ligne 2) et enfin une ligature et une liaison qui s’étendent sur un triolet, lui-même lié à un quintolet agrémenté d’une liaison de phrasé se poursuivant (lignes 3 et 4).

r16[ g \tuplet 3/2 { r16 e'8] }
g,16( a \tuplet 3/2 { b16 d) e }
g,8[( a \tuplet 3/2 { b8 d) e~] } |
\tuplet 5/4 { e32\( a, b d e } a4.\)

[image of music]


Autres langues : English, česky, deutsch, español, magyar, italiano, 日本語, nederlands.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel d’initiation v2.17.97 (branche de développement).