1.2.1 Notation simple

Il y a certains éléments graphiques de notation que LilyPond ajoute automatiquement. Dans l’exemple suivant, nous n’avons fourni que quatre hauteurs, mais LilyPond a ajouté une clef, un chiffre de mesure et du rythme.

{
  c' e' g' e'
}

[image of music]

Ces valeurs automatiques simplifient la saisie du code source dans bien des cas ; nous verrons plus loin comment les indiquer explicitement.


Hauteurs

Glossaire musicologique : hauteur, intervalle, gamme, do central, octave, altération.

Le moyen le plus simple d’entrer des notes est d’utiliser le mode d’octaves relatives, ou mode \relative. Dans ce mode, l’octave de chaque note est déterminée automatiquement de façon à ce qu’elle soit le plus proche possible de la note précédente, c’est-à-dire de façon à ce que l’intervalle avec la note précédente soit au plus d’une quarte. Commençons par saisir une partition très simple, à savoir une gamme.

% set the starting point to middle C
\relative c' {
  c d e f
  g a b c
}

[image of music]

La note de départ est le do central. Chacune des notes qui suivent est placée à l’octave la plus proche de la note précédente – en d’autres termes, le premier c est le do central, entre la clef de sol et la clef de fa, puis est suivi par le le plus proche, et ainsi de suite. On peut bien sûr créer des mélodies avec de plus grands intervalles, toujours avec le mode \relative :

\relative c' {
  d f a g
  c b f d
}

[image of music]

Remarquez que cet exemple ne commence plus sur le do central : la première note – le d – est le ré qui en est le plus proche.

Dans l’exemple suivant, on remplace c' dans la commande \relative c' par c'', afin de calculer l’octave de la première note par rapport au do situé une octave au-dessus du do central :

% one octave above middle C
\relative c'' {
  e c a c
}

[image of music]

Le mode d’octaves relatives peut être déroutant au début, mais c’est souvent la façon la plus économique de saisir les hauteurs en utilisant le clavier de l’ordinateur de façon classique. Détaillons dans un exemple le calcul des octaves relatives. En partant d’un si sur la troisième ligne de la clé de sol, un do, un ré ou un mi sans indication d’octave particulière seront placés juste au-dessus du si, c’est-à-dire au plus à une quarte ascendante du si, alors qu’un la, un sol ou un fa seront placés juste en-dessous du si, c’est-à-dire au plus à une quarte descendante du si.

\relative c'' {
  b c  % c is 1 staff space up, so is the c above
  b d  % d is 2 up or 5 down, so is the d above
  b e  % e is 3 up or 4 down, so is the e above
  b a  % a is 6 up or 1 down, so is the a below
  b g  % g is 5 up or 2 down, so is the g below
  b f  % f is 4 up or 3 down, so is the f below
}

[image of music]

Notez que le calcul des octaves relatives ne tient pas compte des altérations des notes, dièse bémol ou bécarre.

Pour obtenir des intervalles supérieurs à une quarte, on peut ajouter des apostrophes ' – qui font chacune monter la hauteur d’une octave – ou des virgules , – qui font chacune descendre la hauteur d’une octave – au nom de la note.

\relative c'' {
  a a, c' f,
  g g'' a,, f'
}

[image of music]

Pour déplacer une note deux octaves (ou davantage !) plus haut ou plus bas, il suffit de mettre deux (ou davantage) ' ou , – attention cependant à bien mettre deux apostrophes '', et non un guillemet " ! C’est de cette même manière que l’on peut modifier la valeur de départ de \relative c'.


Durées et rythme

Glossaire musicologique : ligature, durée, ronde, blanche, noire, note pointée.

La durée d’une note est indiquée par un nombre qui suit sa hauteur : 1 pour une ronde, 2 pour une blanche, 4 pour une noire et ainsi de suite. Les crochets et liens sont ajoutés automatiquement.

Si aucune durée n’est indiquée pour une note, la dernière durée entrée est utilisée. En l’absence d’indication de durée, la première note est une noire.

\relative c'' {
  a1
  a2 a4 a8 a
  a16 a a a a32 a a a a64 a a a a a a a a2
}

[image of music]

Une note pointée s’obtient en ajoutant un point . à la valeur rythmique. Le point doit être précédé d’un nombre spécifiant la durée de base.

\relative c'' {
  a a a4. a8
  a8. a16 a a8. a8 a4.
}

[image of music]


Silences

Glossaire musicologique : silence.

On saisit un silence tout comme une note, mais avec la lettre r (pour rest).

\relative c'' {
  a r r2
  r8 a r4 r4. r8
}

[image of music]


Métrique

Glossaire musicologique : métrique.

La métrique, aussi appelée chiffre de mesure, peut être définie à l’aide de la commande \time :

\relative c'' {
  \time 3/4
  a4 a a
  \time 6/8
  a4. a
  \time 4/4
  a4 a a a
}

[image of music]


Indication de tempo

Glossaire musicologique : indication de tempo, métronome.

La commande \tempo permet de stipuler aussi bien le tempo que le métronome :

\relative c'' {
  \time 3/4
  \tempo "Andante"
  a4 a a
  \time 6/8
  \tempo 4. = 96
  a4. a
  \time 4/4
  \tempo  "Presto" 4 = 120
  a4 a a a
}

[image of music]


Clefs

Glossaire musicologique : clef.

La clef peut être définie à l’aide de la commande \clef :

\relative c' {
  \clef "treble"
  c1
  \clef "alto"
  c1
  \clef "tenor"
  c1
  \clef "bass"
  c1
}

[image of music]


Tout ensemble

Voici un bref exemple qui rassemble tous les éléments que nous déjà vus :

\relative c, {
  \clef "bass"
  \time 3/4
  c2 e8 c'
  g'2.
  f4 e d
  c4 c, r
}

[image of music]

Voir aussi

Manuel de notation : Écriture des hauteurs de note, Écriture du rythme, Écriture des silences, Gravure du rythme, Gravure des hauteurs.


Autres langues : English, česky, deutsch, español, magyar, italiano, 日本語, nederlands.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel d’initiation v2.17.97 (branche de développement).