2.7.2 Gravure des accords

Les accords peuvent se présenter aussi bien sous forme nominative que comme un empilement de notes sur une portée.


Impression des noms d’accord

Les chiffrages d’accords sont liés au contexte ChordNames :

\new ChordNames {
  \chordmode {
    c2 f4. g8
  }
}

[image of music]

Les accords peuvent être saisis soit en tant que hauteurs simultanées, soit au moyen du mode accords. Le chiffrage affiché sera identique quel que soit le mode de saisie, à moins qu’il n’y ait inversion ou ajout de la basse.

chordmusic = \relative c' {
  <c e g>2 <f bes c>
  <f c' e g>1
  \chordmode {
    c2 f:sus4 c1:/f
  }
}
<<
  \new ChordNames {
    \chordmusic
  }
  {
    \chordmusic
  }
>>

[image of music]

L’apparition de silences dans un contexte ChordNames déclenchera l’impression d’un markup noChordSymbol.

<<
  \new ChordNames \chordmode {
    c1
    r1
    g1
    c1
  }
  \chordmode {
    c1
    r1
    g1
    c1
  }
>>

[image of music]

\chords { … } est un raccourci de \new ChordNames { \chordmode { … } }.

\chords {
  c2 f4.:m g8:maj7
}

[image of music]

\new ChordNames {
  \chordmode {
    c2 f4.:m g8:maj7
  }
}

[image of music]

Morceaux choisis

Impression des accords si changement

Vous pouvez faire ressortir les chiffrages d’accords s’ils ne sont imprimés qu’aux changements d’accord ou en début de ligne.

harmonies = \chordmode {
  c1:m c:m \break c:m c:m d
}
<<
  \new ChordNames {
    \set chordChanges = ##t
    \harmonies
  }
  \new Staff {
    \relative c' { \harmonies }
  }
>>

[image of music]

Chanson simple

Assembler des noms d’accords, une mélodie et des paroles permet d’obtenir la partition d’un chanson :

<<
  \chords { c2 g:sus4 f e }
  \relative c'' {
    a4 e c8 e r4
    b2 c4( d)
  }
  \addlyrics { One day this shall be free __ }
>>

[image of music]

Voir aussi

Glossaire musicologique : Accord.

Manuel de notation : Saisie de musique en parallèle.

Morceaux choisis : Accords.

Référence des propriétés internes : ChordNames, ChordName, Chord_name_engraver, Volta_engraver, Bar_engraver.

Problèmes connus et avertissements

Un accord contenant un renversement ou dont la basse est changée ne sera pas chiffré correctement s’il est saisi en tant que musique simultanée.


Personnalisation des noms d’accord

Il existe plus d’un système de chiffrage d’accords. Le nom des accords varie selon les traditions musicales, et plusieurs symboles représentent un même accord. LilyPond vous permet de créer votre propre nomenclature d’accords, tant au niveau des noms que des symboles qui les représenteront.

Le modèle par défaut des chiffrages d’accord est celui de Klaus Ignatzek pour le jazz (cf. Références bibliographiques).Il est possible de créer votre propre modèle de chiffrages à l’aide des différentes propriétés mentionnées ci-dessous. LilyPond dispose d’un système alternatif de chiffrage jazz qui a été élaboré grâce à ces même propriétés. Les deux notations, Ignatzek et alternative, sont illustrés à l’annexe Table des noms d’accord.

En plus des différents systèmes de nommage, le nom de la fondamentale varie selon la langue utilisée. Les instructions \germanChords, \semiGermanChords, \italianChords et \frenchChords permettent de définir la langue, comme vous pouvez le constater :

[image of music]

Nombre de carnets de chant allemands indiquent un accord mineur par l’emploi de caractères en minuscule, sans le suffixe m. Cette fonctionnalité est gérée par la propriété chordNameLowercaseMinor :

\chords {
  \set chordNameLowercaseMinor = ##t
  c2 d:m e:m f
}

[image of music]

Lorsqu’aucun des systèmes prédéfinis ne vous permet de représenter l’accord voulu, les propriétés suivantes vous permettront de le construire.

chordRootNamer

Dans les chiffrages d’accord jazz, la note fondamentale de chaque accord est exprimée par une lettre capitale, parfois suivie d’une altération, correspondant à la notation anglo-saxonne de la musique. Cette propriété a pour valeur la fonction qui transforme la hauteur de la note fondamentale en nom de note ; c’est donc en assignant une nouvelle fonction à cette propriété que l’on peut produire des noms de note spéciaux adaptés par exemple aux systèmes de notation d’autres pays.

majorSevenSymbol

Cette propriété définit l’objet ajouté au chordRootNamer pour indiquer une septième majeure. Les options prédéfinies sont whiteTriangleMarkup (triangle blanc) et blackTriangleMarkup (triangle noir).

additionalPitchPrefix

Lorsqu’un chiffrage contient des notes ajoutées, vous pouvez le préfixer d’une annotation. LilyPond n’en ajoute pas par défaut, dans le but de ne pas trop surcharger la partition ; vous pouvez cependant les faire apparaître si elles sont visuellement efficaces.

\new ChordNames {
  <c e g d'>    % add9
  \set additionalPitchPrefix = #"add"
  <c e g d'>    % add9
}

[image of music]

chordNoteNamer

Lorsqu’un chiffrage mentionne une note ajoutée (par exemple la basse), les règles utilisées sont par défaut celles définies par la propriété chordRootNamer ci-dessus. Cependant, la propriété chordNoteNamer permet de régler cet élément indépendamment, par exemple pour imprimer la basse en caractères minuscules.

chordNameSeparator

Les différents termes d’un chiffrage jazz (par exemple les notes de l’accord et la basse) sont habituellement légèrement espacés. La propriété chordNameSeparator permet d’indiquer un autre séparateur. Le séparateur entre un chiffrage et sa basse est géré par la propriété slashChordSeparator.

\chords {
  c4:7.9- c:7.9-/g
  \set chordNameSeparator = \markup { "/" }
  \break
  c4:7.9- c:7.9-/g
}

[image of music]

slashChordSeparator

La note basse d’un accord n’est pas forcément la fondamentale. L’accord est alors « renversé » – certains diront « barré » parce que son chiffrage est habituellement flanqué d’une barre oblique entre l’accord de base et sa basse. La propriété slashChordSeparator permet de modifier ce séparateur – par défaut la barre de fraction.

\chords {
  c4:7.9- c:7.9-/g
  \set slashChordSeparator = \markup { " over " }
  \break
  c4:7.9- c:7.9-/g
}

[image of music]

chordNameExceptions

Cette propriété recense, sous forme de paire, les accords mis en forme de manière particulière. Le premier élément de chacune des paires répertorie les différentes hauteurs qui constituent l’accord. Le second élément est un markup qui sera ajouté au chordRootNamer lors de l’impression du chiffrage.

minorChordModifier

Les accords mineurs sont habituellement identifiés par un m après leur fondamentale. Certaines nomenclatures ont cependant adopté un autre suffixe, comme le signe moins.

\chords {
  c4:min f:min7
  \set minorChordModifier = \markup { "-" }
  \break
  c4:min f:min7
}

[image of music]

chordPrefixSpacer

Le modificateur pour accord mineur, géré par la propriété minorChordModifier, est en principe accolé la fondamentale. Vous pouvez cependant l’espacer de la fondamentale à l’aide de la propriété chordPrefixSpacer. Notez bien que cet espacement sera réduit à néant si la fondamentale est altérée.

Commandes prédéfinies

\whiteTriangleMarkup, \blackTriangleMarkup, \germanChords, \semiGermanChords, \italianChords, \frenchChords.

Morceaux choisis

Modèles de chiffrage d’accords

Il est possible de créer votre propre modèle de chiffrages en réglant la propriété chordNameExceptions.

% modify maj9 and 6(add9)
% Exception music is chords with markups
chExceptionMusic = {
  <c e g b d'>1-\markup { \super "maj9" }
  <c e g a d'>1-\markup { \super "6(add9)" }
}

% Convert music to list and prepend to existing exceptions.
chExceptions = #( append
  ( sequential-music-to-chord-exceptions chExceptionMusic #t)
  ignatzekExceptions)

theMusic = \chordmode {
  g1:maj9 g1:6.9
  \set chordNameExceptions = #chExceptions
  g1:maj9 g1:6.9
}

\layout {
  ragged-right = ##t
}

<< \context ChordNames \theMusic
   \context Voice \theMusic
>>

[image of music]

Chiffrage d’un maj7

La représentation d’un accord de septième majeure se gère par le majorSevenSymbol.

\chords {
  c:7+
  \set majorSevenSymbol = \markup { j7 }
  c:7+
}

[image of music]

Chiffrages et barres de mesure

L’ajout du graveur Bar_engraver à un contexte ChordNames permet d’imprimer les barres de mesure entre les chiffrages.

\new ChordNames \with {
  \override BarLine.bar-extent = #'(-2 . 2)
  \consists "Bar_engraver"
}
\chordmode {
  f1:maj7 f:7 bes:7
}

[image of music]

Crochet de reprise sous les chiffrages d’accord

L’ajout du Volta_engraver à la bonne portée permet d’imprimer les crochets de reprise entre les chiffrages et la portée.

\score {
  <<
    \chords {
      c1
      c1
    }
    \new Staff \with {
      \consists "Volta_engraver"
    }
    {
      \repeat volta 2 { c'1 }
      \alternative { c' }
    }
  >>
  \layout {
    \context {
      \Score
      \remove "Volta_engraver"
    }
  }
}

[image of music]

Personnalisation du séparateur d’accords

Le séparateur de termes d’un chiffrage peut adopter n’importe quelle forme à l’aide d’un markup.

\chords {
  c:7sus4
  \set chordNameSeparator
    = \markup { \typewriter | }
  c:7sus4
}

[image of music]

Voir aussi

Manuel de notation : Table des noms d’accord, Modificateurs d’accord usuels.

Essai sur la gravure musicale automatisée : Références bibliographiques.

Fichiers d’initialisation : ‘scm/chords-ignatzek.scm’, ‘scm/chord-entry.scm’, ‘ly/chord-modifier-init.ly’.

Morceaux choisis : Accords.

Problèmes connus et avertissements

Les chiffrages d’accords ne sont déterminés que par la succession des hauteurs de notes. En d’autres termes, les accords inversés ne sont pas reconnus, ni les notes ajoutées à la basse. C’est pourquoi les accords saisis au moyen de la syntaxe <…> peuvent produire des chiffrages étranges.

myChords = \relative c' {
  \chordmode { c1 c/g c/f }
  <c e g>1 <g c e> <f c' e g>
}
<<
  \new ChordNames { \myChords }
  \new Staff { \myChords }
>>

[image of music]


Autres langues : English, deutsch, español, italiano, 日本語.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel de notation v2.17.97 (branche de développement).