1.8.3 Fontes

Ce chapitre est consacré aux fontes et polices de caractère, à leur gestion. Vous y apprendrez aussi comment changer de fonte en cours de partition.


Tout savoir sur les fontes

La gestion des fontes est assurée par plusieurs bibliothèques : FontConfig se charge de répertorier les différentes fontes installées sur votre système ; quant à Pango, elle se charge plus particulièrement de leur rendu.

Les fontes musicales peuvent se décrire comme un jeu de glyphes spécifiques regroupés dans plusieurs familles. L’exemple qui suit montre la syntaxe à utiliser pour accéder, en mode markup, aux différentes fontes feta non textuelles de LilyPond.

a1^\markup {
  \vcenter {
    \override #'(font-encoding . fetaBraces)
    \lookup #"brace120"
    \override #'(font-encoding . fetaText)
    \column { 1 3 sf }
    \override #'(font-encoding . fetaMusic)
    \lookup #"noteheads.s0petrucci"
  }
}

[image of music]

Tous ces glyphes, à l’exception des accolades qui sont regroupées dans fetaBraces, sont accessibles avec la syntaxe indiquée dans Notation musicale dans du texte formaté.

Une remarque s’impose au sujet des glyphes contenus dans fetaBraces : chacun d’eux est formé du mot brace auquel est accolé un numéro d’ordre. Lorsque vous désirez imprimer une accolade, vous devez la « chercher » par son numéro d’ordre – d’où la fonction \lookup de l’exemple ci-dessus –, tout en sachant qu’il est compris entre 0 (la plus petite) et 575 (la plus grande). Vous serez souvent amené à procéder par tâtonnement pour arriver au résultat optimal. Par ailleurs, fetaBraces ne comporte que des accolades ouvrantes. Pour obtenir une accolade fermante, il suffit d’appliquer une rotation au glyphe sélectionné, comme indiqué à la rubrique Rotation des objets.

Vous disposez de trois familles de fontes textuelles : roman pour la police sérif ou avec empattement – fixée par défaut à New Century Schoolbook –, une police sans empattement (sans sérif) et une à chasse fixe (monospace ou typewriter) – les deux dernières étant déterminées par l’installation de Pango.

Note : Aucune police par défaut n’est associée aux familles sans et typewriter. Lorsque l’une d’elles apparaît dans un fichier source, le résultat peut varier d’un ordinateur à l’autre. Le résultat sera homogène quelque soit la plateforme dès lors que ces polices auront été spécifiées par leur nom et qu’elles sont disponibles pour tout système amené à traiter le fichier. Voir Attribution d’une fonte en particulier et Choix des fontes par défaut.

Chaque famille dispose en principe de différents styles et niveaux de gras. L’exemple qui suit illustre la manière de changer la famille, le style, la graisse ou la taille. Notez bien que l’argument fourni à font-size correspond à la correction à apporter à la taille par défaut.

\override Score.RehearsalMark.font-family = #'typewriter
\mark \markup "Ouverture"
\override Voice.TextScript.font-shape = #'italic
\override Voice.TextScript.font-series = #'bold
d2.^\markup "Allegro"
\override Voice.TextScript.font-size = #-3
c4^smaller

[image of music]

Cette syntaxe s’applique aussi en mode markup, bien que celui-ci dispose d’une syntaxe allégée comme nous l’avons vu dans Sélection de la fonte et de la taille :

\markup {
  \column {
    \line {
      \override #'(font-shape . italic)
      \override #'(font-size . 4)
      Idomeneo,
    }
    \line {
      \override #'(font-family . typewriter)
      {
        \override #'(font-series . bold)
        re
        di
      }
      \override #'(font-family . sans)
      Creta
    }
  }
}

[image of music]

En plus de pouvoir jongler entre les différentes fontes prédéfinies, LilyPond vous permet d’en utiliser d’autres, ce qui fait l’objet des deux prochaines parties : Attribution d’une fonte en particulier et Choix des fontes par défaut.

Voir aussi

Manuel de notation : La fonte Feta, Notation musicale dans du texte formaté, Rotation des objets, Sélection de la fonte et de la taille, Font.


Attribution d’une fonte en particulier

Vous pouvez utiliser n’importe quelle police installée sur votre système, dès lors qu’elle est accessible par Fontconfig et que vous respectez la syntaxe suivante :

\override Staff.TimeSignature.font-name = #"Bitstream Charter"
\override Staff.TimeSignature.font-size = #2
\time 3/4

a1_\markup {
  \override #'(font-name . "Vera Bold")
    { Vera Bold }
}

[image of music]

Pour obtenir la liste de toutes les polices disponibles sur votre machine, lancez

lilypond -dshow-available-fonts toto

(quel qu’il soit, le dernier argument est obligatoire).

Voir aussi

Manuel de notation : Tout savoir sur les fontes, Choix des fontes par défaut.

Morceaux choisis : Texte.


Choix des fontes par défaut

Vous pouvez tout à fait préférer un autre jeu de polices par défaut que celui de LilyPond. Il vous faudra alors spécifier les différentes familles, en respectant l’ordre roman, sans empattement et monospace, comme dans l’exemple suivant ; ces fontes seront automatiquement mises à l’échelle de la taille globale des portées. Pour plus d’explications sur les fontes, relisez Tout savoir sur les fontes.

\paper  {
  #(define fonts
    (make-pango-font-tree "Times New Roman"
                          "Nimbus Sans"
                          "Luxi Mono"
                           (/ staff-height pt 20)))
}

\relative c'{
  c1-\markup {
    roman,
    \sans sans,
    \typewriter typewriter. }
}

[image of music]

Voir aussi

Manuel de notation : Tout savoir sur les fontes, Attribution d’une fonte en particulier, Sélection de la fonte et de la taille, Font.


Autres langues : English, deutsch, español, italiano, 日本語.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel de notation v2.17.97 (branche de développement).