5.1.4 Modification des greffons de contexte

Les contextes, tels que Score ou Staff, ne contiennent pas que des propriétés ; ils mettent également en œuvre certains sous-programmes (plug-ins pour employer le terme consacré) nommés « graveurs » (engravers pour reprendre le terme anglais). Ces sous-programmes sont chargés de créer les différents éléments de notation : on trouve ainsi dans le contexte Voice un graveur Note_heads_engraver, chargé des têtes de notes et, dans le contexte Staff, un graveur Key_engraver, chargé de l’armure.

Vous trouverez une description exhaustive de chaque graveur dans Engravers and Performers. Chaque contexte mentionné dans Contexts répertorie les graveurs mis en œuvre.

On peut faire, au moyen de ces graveurs, sa propre « cuisine », en modifiant les contextes à volonté.

Lorsqu’un contexte est créé, par la commande \new ou \context, on peut y adjoindre un bloc \with (en anglais « avec »), dans lequel il est possible d’ajouter (commande \consists) ou d’enlever (commande \remove) des graveurs :

\new contexte \with {
  \consists …
  \consists …
  \remove …
  \remove …
  etc.
}
{
  …musique…
}

Ici les points de suspension … devront être remplacés par le nom des graveurs désirés. Dans l’exemple suivant, on enlève du contexte Staff, la métrique (graveur Time_signature_engraver) et la clef (graveur Clef_engraver).

<<
  \new Staff {
    f2 g
  }
  \new Staff \with {
     \remove "Time_signature_engraver"
     \remove "Clef_engraver"
  } {
    f2 g2
  }
>>

[image of music]

La clef et le chiffre de mesure ont disparu de la deuxième portée. C’est une méthode quelque peu radicale, puisqu’elle affectera toute la portée jusqu’à la fin de la partition. L’espacement s’en trouve également affecté, ce qui peut être ou non l’effet recherché. Une méthode plus sophistiquée aurait été de rendre ces objets transparents (voir Visibilité et couleur des objets).

Dans l’exemple suivant, voici une mise en pratique plus utile. En temps normal, les barres de mesure et la métrique sont synchronisées verticalement dans toute la partition. Les graveurs qui en sont responsables se nomment Timing_translator et Default_bar_line_engraver. En les enlevant du contexte Score pour les attribuer au contexte Staff, chaque portée peut désormais avoir sa propre métrique.

\score {
  <<
    \new Staff \with {
      \consists "Timing_translator"
      \consists "Default_bar_line_engraver"
    }
    \relative c'' {
        \time 3/4
        c4 c c c c c
    }
  \new Staff \with {
    \consists "Timing_translator"
    \consists "Default_bar_line_engraver"
  }
  \relative c'' {
      \time 2/4
      c4 c c c c c
  }
>>
\layout {
  \context {
    \Score
    \remove "Timing_translator"
    \remove "Default_bar_line_engraver"
    }
  }
}

[image of music]

Problèmes connus et avertissements

L’ordre dans lequel les graveurs sont spécifiés correspond à leur ordre d’apparition dans le processus d’élaboration de la partition. En règle générale, l’ordre dans lequel les graveurs sont mentionnés importe peu. Il se peut toutefois qu’un graveur écrive une propriété qui sera interprétée par un autre, ou qu’un graveur crée un objet graphique qui sera traité par un autre ; l’ordre d’apparition de ces graveurs prendra alors tout son importance.

Pour information, les ordonnancements suivants sont importants :

Voir aussi

Fichiers d’initialisation : ‘ly/engraver-init.ly’.


Autres langues : English, deutsch, español, italiano, 日本語.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel de notation v2.17.97 (branche de développement).