5.5.5 Modification de bandeaux avec rupture


Utilisation de \alterBroken

Lorsqu’un bandeau ou l’extension d’un objet rencontre un saut de ligne ou une rupture, chacun de ses tronçons hérite des attributs de l’objet originel. Par voie de conséquence, la modification d’une extension avec rupture produira les mêmes effets sur chacun des segments. Dans l’exemple ci-dessous, la modification apportée à thickness s’applique aussi bien avant qu’après le saut de ligne.

r2
\once\override Slur.thickness = 10
c8( d e f
\break
g8 f e d) r2

[image of music]

La commande \alterBroken permet de modifier indépendamment l’apparence de chacune des parties d’un bandeau. Selon le cas, cette commande génèrera soit un \override, soit un \tweak qui s’appliquera à la propriété du bandeau.

La commande \alterBroken répond à la syntaxe :

[-]\alterBroken propriété valeurs élément

L’argument valeurs est constitué d’une liste de valeurs, une pour chaque tronçon. Lorsque élément est un nom d’objet graphique, tels Slur ou Staff.PianoPedalBracket, il en résulte un \override du type de grob spécifié. Lorsque élément est une expression musicale comme « ( » ou « [ », en résulte cette même expression musicale à laquelle s’applique un \tweak.

Le tiret introduisant la commande \alterBroken est impératif dans le cadre d’un \tweak ; il est superflu pour un \override.

Dans sa variante \override, la commande \alterBroken peut se préfixer d’un \once ou d’un \temporary qui seront annulés par un \revert suivi de la propriété.

Le code ci-dessous applique un \override indépendant à chacun des segments du phrasé de l’exemple précédent :

r2
\alterBroken thickness #'(10 1) Slur
c8( d e f
\break
g8 f e d) r2

[image of music]

La commande \alterBroken peut s’utiliser avec tout objet étendu, y compris Tie, PhrasingSlur, Beam et TextSpanner. Par exemple, un éditeur préparant une édition critique pourrait faire ressortir l’absence d’une partie de liaison de phrasé dans l’une des sources, en optant pour un tracé pointillé du seul segment ajouté. L’exemple ci-dessous illustre la manière de procéder, ici avec la variante \tweak de la commande :

% The empty list is conveniently used below, because it is the
% default setting of dash-definition, resulting in a solid curve.
c2-\alterBroken dash-definition #'(() ((0 1.0 0.4 0.75))) \(e
\break
g2 e\)

[image of music]

Il est important de considérer que \alterBroken affectera à chaque portion d’un bandeau interrompu la valeur correspondante de valeurs. Si d’aventure il y a moins de valeurs que de tronçons, toute portion additionnelle se verra assigner une liste vide. Ceci peut conduire à des résultats inattendus dans le cas où la propriété de rendu ne bascule pas sur une liste vide par défaut. En pareil cas, chaque segment devrait se voir assigner une valeur appropriée.

Problèmes connus et avertissements

Les sauts de ligne peuvent intervenir à différents endroits pour répondre à des modifications de mise en forme. Les réglages adoptés par \alterBroken peuvent devenir inadaptés si le bandeau n’est plus rompu ou est découpé en plus de segments que prévu. L’introduction explicite d’un \break peut alors pallier ces situations.

La commande \alterBroken est inopérante sur les propriétés d’un bandeau qui sont traitées avant la procédure de saut de ligne, comme direction.

Voir aussi

Manuel d’extension : Retouches complexes.


Autres langues : English, español, italiano.
About automatic language selection.

LilyPond — Manuel de notation v2.18.2 (branche stable).